DÉMOCRATIE NATIONALE

Dossier spécial


Nos dossiers spéciaux ont pour vocation la RÉINFORMATION

L'ethnocide des Européens

4 - Kadhafi avait raison !


Introduction

L'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi avait averti Tony Blair de l’assaut des islamistes sur l’Europe. 

Le défunt colonel était plus lucide que les politiciens occidentaux.

Selon les transcriptions des conversations téléphoniques entre l'ex-premier ministre britannique Tony Blair et l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, publiées par le Comité des Affaires étrangères du Parlement britannique, le défunt colonel avait prévenu M.Blair que l'Europe était menacée par l'extrémisme islamique.

M.Kadhafi expliquait ainsi à M.Blair, le 25 février 2011, alors que des émeutes armées avaient déjà éclaté en Libye, qu'il cherchait à sauver le pays des terroristes d'Al-Qaïda.

De son côté, M.Blair a évoqué la nécessité d'un règlement pacifique. Trois semaines après, la coalition occidentale, y compris le Royaume-Uni, effectuait des frappes aériennes sur le territoire libyen, ce qui a conduit au renversement du dirigeant libyen.


Nous revendiquons le droit de préférer notre pays et notre culture


Mouammar Kadhafi

Tuer Mouammar Kadhafi

une erreur fatale pour l'Europe

Mouhammar Kadhafi ne mentait pas

Je tiens à vous dire la vérité. Cette situation n'est pas aussi compliquée qu'on le pense, en fait, tout est très simple : il y a des cellules dormantes de l'organisation terroriste Al-Qaïda en Afrique du Nord. Ces cellules dormantes en Libye ressemblent à celles basées aux États-Unis à la veille du 11 septembre,

Ils (les djihadistes) ont mis la main sur des armes et ils terrorisent les gens qui par conséquent restent cloîtrés chez eux.
Nous avons demandé à tous les journalistes du monde de venir voir la vérité.
Ce sont des bandes armées. Il est impossible de négocier avec eux.

Ils veulent contrôler la Méditerranée et puis ils attaqueront l'Europe,

Mouammar Kadhafi.

Kadhafi avait averti l’occident de la menace jihadiste dès 2011

Mohammar Kadhafi

Mouammar Kadhafi, dictateur à la tête de la Libye de 1969 à 2011, avait tenté de prévenir l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair de l’imminence d’une menace jihadiste si son régime s'effondrait.

Ces informations ont été dévoilées jeudi par le Comité des Affaires étrangères du Parlement britannique à travers la publication de transcriptions de conversations téléphonique entre l’ex-chef du gouvernement anglais et l’ancien dirigeant libyen, renversé puis tué en octobre 2011 par les insurgés.

Au cours de ces appels, passés le 25 février 2011, Mouammar Kadhafi, qui faisait alors face à des émeutes dans son pays, avait ainsi expliqué qu’il tentait de sauver son pays des extrémistes islamiques qui sévissaient en Afrique du Nord.

Tuer Mouammar Kadhafi était une grave erreur

Le 21 février 2011, la chaîne Al-jazira a diffusé l'information des prétendus bombardements aériens de civils libyens par l'aviation de Kadhafi sur la base d'un appel téléphonique sans image. Cette information a été reprise par l'ensemble des agences. de presse arabes et occidentales sans la moindre vérification. En réalité, aucun bombardement n'a eu lieu, ce qui a notamment été confirm le 2 mars 2011 par l'amiral Michael Mullen, chef d'état-major américain des armées, lors d'une audition au Congrès.

Bernard-Henry Lévy, se basant sur des images de bombardement de populations civiles qui n'ont jamais existé, joua un rôle important dans la propagande de guerre qui en suivit.  

En octobre 2011, après que le régime de Mouammar Kadhafi a été renversé par les insurgés avec l'appui des bombardements de l'Otan, la Libye a entamé une difficile période de transition politique. Depuis lors, le pays n'a pas de gouvernement stable et la guerre civile se poursuit entre différents groupes islamistes et le gouvernement.

Crispin Blunt, président du Comité des Affaires étrangères du parlement britannique a annoncé :

Mohammar Kadhafi

Les preuves que le Comité a obtenues grâce à cette enquête suggèrent que les politiciens occidentaux étaient bien moins perspicaces que Kadhafi au sujet des conséquences néfastes qu'engendrerait une intervention militaire en Libye, ceci tant pour le peuple libyen que pour les intérêts occidentaux.

Crispin Blunt

Les prédictions de Kadhafi se sont réalisées...

Six ans après la chute de Kadhafi, le 20 octobre 2011, la Lybie est toujours plongée dans le chaos et joue un rôle important dans l'invasion migratoire que subit l'Europe.

Mouammar Kadhafi avait promis aux Occidentaux que des vagues de migrants s’abattraient sur l’Europe après sa chute. L’histoire semble donner raison au Guide libyen. Il faut rappeler que jusqu’en 2011, la Libye, pays pétrolier, attirait et employait une grande main d’œuvre étrangère notamment subsaharienne. Les migrants économiques n’y trouvent aujourd’hui plus de travail. Ils n’ont d’autre choix que de fuir et traverser la Méditerranée.

Mohammar Kadhafi
Migrants africains

Il y a des millions d'Africains qui veulent accéder à l'Europe par l'Italie et la France en traversant la Mer Méditérranée et depuis la mort de Kadhafi, la Lybie ne joue plus son rôle dans la stabilité de la région.

Avant la "révolution", (certes en échange d'aides financières) le colonel Kadhafi retennait les immigrés d'Afrique sur son sol et aujourd'hui plus personne n'exerce ce rôle.

Pin It

Démocratie Nationale

© 2011 - 2018 - DÉMOCRATIE NATIONALE - Tous droits réservés