Articles

l'actualité

Tentative de meurtre contre une candidate FN

NathaliePirson
Victime d'un incendie criminel

En juin 2010, Nathalie Pirson candidate aux élections du 13 juin à la Chambre, a été victime d'un incendie criminel qui a frappé son domicile.

C'est en faisant usage de cocktails molotov que trois "jeunes", dont un mineur d'âge, qui appartiennent à son voisinage, ont décidé de montrer leur désaccord envers les opinions politiques de notre courageuse candidate.

Son habitation a été totalement détruite; sa famille, dont deux jeunes enfants, ont échappé de peu à la mort grâce au courage des pompiers de Namur.
Cela faisait déjà plusieurs semaines que ces "jeunes" reprochaient à Nathalie Pirson son engagement au sein du Front National et la harcelaient pour cette raison.

La juge d'instruction de Namur a placé sous mandat d'arrêt les deux "jeunes" majeurs, tandis que le mineur d'âge a été placé en IPPJ.

 

Démocratie Nationale ne peut que marquer sa solidarité envers l'une de ses candidates victime de la "haine des jeunes".
Démocratie Nationale s'indigne de la passivité des médias face à cette acte violent.

 

La confiance des citoyens Belges en chute libre

balanceSelon le troisième "baromètre" présenté lundi par le Conseil supérieur de la Justice (CSJ), six Belges sur dix auraient encore confiance en la justice

Lire la suite...

Belges en Syrie: les bourgmestres veulent impliquer écoles et mosquées

Anvers-Malines-VilvordeLes bourgmestres d'Anvers, Bart De Wever, de Malines, Bart Somers, et de Vilvorde, Hans Bonte, se sont penchés sur la problématique des jeunes Belges radicalisés qui partent combattre en Syrie. Après la réunion, pas de mesures concrètes mais de nouvelles pistes de réflexion: ils souhaitent impliquer écoles, mosquées et organisations sociales et de jeunesse pour contrer la radicalisation des jeunes.

"Nous avons appris des experts présents que nous devons nous abstenir de tout simplisme autour de cette question. Les causes de la radicalisation de ces jeunes ne reposent certainement pas toutes sur la discrimination ou la pauvreté et il ne s'agit pas toujours de jeunes sots", a précisé Bart De Wever après la réunion. "Cette problématique nécessite donc aussi un traitement sur mesure."

Selon Bart Somers, les trois bourgmestres s'accordent sur le fait que les autorités locales doivent être, à défaut, le noyau de la lutte contre la radicalisation.

Ils élaboreront dès lors, dans les prochaines semaines, un plan pour mobiliser autour d'eux le plus de personnalités issues du terrain pour les aider dans leur tâche.


Le rôle de l'école

L'enseignement sera également appelé à jouer un rôle essentiel via la sensibilisation et la détection de cas de radicalisme en gestation.

Pour sa part, Hans Bonte a insisté sur la nécessité de tracer et d'identifier les recruteurs des jeunes pour le combat en Syrie.


"On ne dénoncera pas les jeunes"

La patronne de l'enseignement catholique flamand a réagit à cette proposition des trois bourgmestres: Mieke Van Hecke estime que ce n'est pas la tâche de l'école de dénoncer des jeunes en voie de radicalisation à la police: "Cela signifierait une rupture de la confiance entre les jeunes et l'école, et nous ne le ferons pas".


Un billet pour la Turquie suffit

Les bourgmestres n'ont pas souhaité s'exprimer sur le nombre de jeunes de leurs communes qui seraient partis en Syrie.

"Il est évident que la Syrie est plus facilement accessible pour les jeunes radicalisés que par exemple l'Afghanistan ces dernières années. Un billet d'avion vers la Turquie suffit", reconnaît Bart De Wever.

L'organisation terroriste Sharia4Belgium continue de recruter des belges pour se battre en Syrie.

Belges en SyrieDeux hommes, de 20 et 21 ans, originaires de Vilvoorde, sont effectivement partis la semaine dernière; l'un deux n'etait pas scolarisé, tandis que l'autre est parti, alors qu'il lui restait des examens à passer.

Lire la suite...

Sharia4Belgium veut renverser la Belgique

sharia4bL'analyse du Parquet fédéral est inquiétante: Sharia4Belgium veut renverser la Belgique.

Les intentions du groupe salafiste Sharia4Belgium sont bien connues : appliquer la sharia en Belgique. Cette fois c'est officiel le parquet fédéral a communiqué les projets de l'organisation dont quatre membres sont inculpés de participation aux activités d'un groupe terroriste.

Lire la suite...